Quels sont les courants de YOGA ?

On parle parfois de Hatha yoga, d’Ashtanga, de Kundalini, de Flow, de Yin yoga, de Yoga Bikram et bien d’autres encore…
Les différents « styles » nous dépassent un peu lorsqu’on débute… alors je vais vous simplifier la chose, et vous aider à retenir l’essentiel selon ce que vous recherchez :

YOGA : vient du sanskrit YUJ qui signifie l’UNION du corps et de l’esprit

Hâtha Yoga: la base de la pratique avec des postures tenues plusieurs minutes, peut être donc plus “statique”. Lorsqu’on débute, il est préférable d’aller vers cette forme traditionnelle et ancestrale. L’union du Soleil (HA) et de la Lune (THA), et de toutes les dualités : souffle inspiré et souffle expiré, masculin et féminin, Idâ et Pingalâ, …

Iyengar : Cette méthode demande une très grande concentration et est fondée sur la précision et l’intensité. Elle met l’accent sur les alignements, les étirements et les extensions. Il s’agit d’une forme de Yoga dite « thérapeutique », avec l’utilisation de blocs, de couvertures, de sangles, chaises et mur en support… « Le yoga s’adapte à vous et non l’inverse » maître BKS Iyengar.

Vinyasa et Ashtanga Yoga : on y pratique une transition en douceur entre les asanas (postures). Une approche plus dynamique avec enchainements spécifiques et à la fois tellement fluide et coherent. Le Vinyasa et l’Ashtanga s’adressent davantage aux yogis experimentés et athlitics.
Kundalini Yoga : tire son nom du terme sanskrit kuṇḍalinī, énergie primordiale qui évolue le long de la colonne vertébrale. On y pratique des séries appelées « kriyas ». Le Kundalini yoga a été introduit dans le monde occidental par un maître d’origine indienne, Yogi Bhajan
Il existe bien d’autres courants, plus récents, des formes occidentalisées et parfois des mélanges de pratiques. Par ailleurs il existe des variantes tel le yoga “Bikram” ou l’on pratique dans des salles surchauffées pour améliorer sa souplesse. Attention, elle vous sera déconseillée si vous présentez des risques cardiaques ou cardio-vasculaire…